une belle soirée à La Rivière, juillet 2018

Quelques souvenirs en vrac...

 

 

 

 

 

Le 2 Juillet prochain,

chez Isa et Paul

17 rue Henri Revoy

38400 Saint Martin d'Hères

 

Merci de nous confirmer votre présence

Tel Isa : 06 17 92 51 86

 

Après le spectacle, nous continuerons la soirée

autour d'un buffet composé de ce que chacun apportera.

Le 20 avril, à 19h30, chez Françoise Devillard,ouvrez le flyer pour tout savoir
FLY20_04bis.pdf
Document Adobe Acrobat 730.2 KB

« N’oublie pas les chevaux écumants du passé »

de Christiane Singer

Une adaptation de la compagnie La Tribu des Passeurs

Une lecture musicale pour une voix et un piano

 

Le texte de Christiane Singer est donné à voix haute par Helen Ginier-Gillet et s’offre au public dans la trame musicale de Pierre Galland.

Les mots et les notes se tissent en une danse parfois intime, parfois plus enflammée, laissant aux mots ses résonnances ses silences et ses échos.

 

Pierre Galland a le texte pour partition.

Sa façon de vivre le texte donne à entendre le climat et

les paysage du moment. C’est à chaque fois un moment unique 

 

Helen Ginier-Gillet a conçu l’adaptation de ce texte comme un voyage aux escales thématiques.

Il est question de célébrer la vie, face à sa générosité incommensurable,

  • de la nécessité de transmission en tissant
    le fil de l’hier pour éclairer aujourd’hui, 
  • de l’éducation de nos enfants au merveilleux,
  • de la société de consommation face au vivant,
  • de la notion de bonheur fugace      
  • et de la reliance vecteur d’humanité. 

L’écriture même de Christiane Singer porte en elle la nécessité d’une parole dite, murmurée ou à pleine voix.

La musicalité de sa langue se prête incroyablement à cette rencontre pianistique, elle crée un espace onirique poétique et politique et se fait l’écho lumineux de  « Ces chevaux écumants du passé » 

 

Séquence à écouter : Les vagues

enregistrements réalisés par François Poitevin 

www.francoispoitevin.com

« Ce fil du merveilleux, que Christiane Singer à tisser tout au long de sa vie et de ses œuvres résonne partout en moi. Il me donne aujourd’hui la furieuse envie de le faire entendre au travers des notes inventées par Pierre. De le partager avec d’autres oreilles, d’autres cœurs, d’autres vivants. »

Helen GG

 

 

« Ces mots de Christiane Singer sont tellement forts qu'ils m'ont traversé et ont provoqué chez moi l'envie de les traduire en espaces sonores. »  Pierre Galland

 

Helen Ginier-Gillet  navigue à la scène depuis plus de 20 ans en Rhône –Alpes

D’abord comédienne puis metteur en scène, accompagnante créative formée à la Gestalt Thérapie, elle a gardé de son parcours théâtral une relation fondamentale au texte :

Vitale intime et organique.

Passionnée par les processus de créativité à l’œuvre, reliant des mondes et des univers parfois très éloignés, elle aime tisser à partir de l’espace scénique des liens entre l’écriture et le vivant, en connivence  avec d’autres « faiseurs » écrivains musiciens, chanteurs, danseurs et plasticiens…

« Créations ou commandes, poésie ou littérature, montage ou romans adaptés, la texture du texte se ré-enchante,  traversée par d’autres voix, d’autres notes et d’autres présences.

Comme une tentative de mettre en partage notre façon d’être au monde. »

 

Pierre Galland est musicien avant tout pour transmettre et partager les émotions que peuvent porter les mots le temps d’un moment partagé.  

Depuis tout petit, cet instrument le supporte patiemment afin qu’en autodidacte, il trouve dans la musique et notamment dans le jazz et l’improvisation le moyen de communiquer le plaisir de vivre et de nourrir sa curiosité insatiable de l’autre et du monde.

Pianiste du groupe VDQS, jazz et  depuis 2O ans, il donne à entendre aussi ces mélodies improvisées autour d’images de films et de textes lus en apportant sa dimension sensible et sensuelle.

Par ailleurs il est créateur du festival «  Les apéro musique » à Blesle et programme diverses manifestations musicales en Rhône Alpes.

 

Christiane Singer

Comme une fenêtre ouverte sur le monde, les paroles de Christiane Singer ont le ton libre d'une conversation intime. Profonde sans jamais être inaccessible, simple sans être légère, elle nous invite à la réflexion et au partage, évoquant au fil de cette méditation aussi lumineuse que sensible le monde tel que nous le vivons, au carrefour de nos émotions et de nos attentes.

L'auteur de « Où cours-tu ? » atteint avec une grâce infinie, l'intime et l'universel, dans ce livre de sagesse dont on ressort apaisé et radieux.

 

Publié en 2006 Edition Albin Michel

 

Romancière et essayiste au charisme étonnant, Christiane Singer place la dimension intérieure et spirituelle propre à chacun et l'éthique de soi au coeur de son oeuvre.

 

Née à Marseille en 1943 de parents originaires d’Europe Centrale, et décédée le 4 avril 2007 à Vienne en Autriche.

Lectrice à l'université de Bâle, puis chargée de cours à l'université de Fribourg, elle se consacrait depuis plusieurs années à ses activités littéraires.

Ecrivain prolifique, son œuvre et sa réflexion personnelle sont tout entières centrées sur la prise en compte nécessaire du spirituel qui couve dans le cœur de chacun.

 « Les religions établies sont trop souvent impuissantes à offrir des remèdes adéquats. Il faut tenter de reprendre pied en soi-même, de retrouver ses racines intérieures » 

Elle a écrit de nombreux romans et essais d'une grande qualité littéraire, dont « Histoire d’âme » qui lui a valu le prix Albert Camus en 1989, « La mort viennoise », Prix des libraires en 1979.

Durant sa maladie, elle a reçu le Prix de la langue française pour l'ensemble de son œuvre.

 

Extraits de textes

« Je ne crois pas grand-chose.

Je ne crois même en vérité qu'une seule chose.

Mais cette certitude a coulé partout, a tout imbibé.

Pas un fil de l'existence n'est resté sec.

Elle tient en deux mots : la vie est sacrée. »

 

« J’aime à dire aux jeunes que j’ai le privilège de rencontrer dans les écoles et les universités : Fermez les yeux et entendez bruire cette foule humaine dans votre dos. Toute cette humanité dont vous procédez !

Sentez derrière vous cette longue "chaîne d'amants et d'amantes"  dont vous êtes, en cet instant, les seuls maillons visibles ! Ils n'ont pas désespéré du monde et vous en êtes la preuve vivante!

C’est avec cette conscience là que vous trouverez la force et le courage de vous élancer. »

 

« Tout ce qui a été écrit sur terre, dit, murmuré, hurlé, crié, parle d'amour... »

 

« Il ne faut pas confondre la vie avec cette petite cage dans laquelle nous nous sommes laissés enfermer. Il faut chausser les "semelles de vent" de Rimbaud, se mettre debout dans le vent de la vie. »

 

« Marcher la nuit dans New York et y entendre bruire la forêt sacrée des Iroquois. Rejoindre le moment de bifurcation où la vie s'invente de neuf. Il faut se répéter sans se lasser que ce qui existe sur terre n'est qu'une ombre du possible, une option entre mille autres. »

 

Séquences à écouter

Fiche Technique

Lieux de diffusion :

«  Les chevaux écumants du passé » sont adaptables à tous les lieux. Autonomie de notre dispositif technique.

Un clavier électrique accompagne le texte lorsqu’il n’y a pas de piano sur place.

 Tarifs et déplacements :

450 Euros TTC
Frais de déplacements en sus au delà de 30km à partir de Grenoble.

Nous aimons balader ces chevaux aussi à domicile, n'hésitez pas à nous contacter pour en parler.

Contacts :

Pierre Galland 06 32 45 35 28, pierre.galland@free.fr

ou

Helen Ginier-Gillet 06 31 60 97 68 

 tribu.des.passeurs@gmail.com

 

 

Ces chevaux créés au printemps 2012 ont déjà été diffusés à :

 

 

La Tribu des Passeurs, collectif d’artistes à produit auparavant des lectures musicales, impulsées par Helen Ginier-Gillet (Cie Terrain Vague)

 avec les musiciens Geneviève Burnod, André Giroud, Alain Lafuente, Remi Resse, et diffusées entre autres au  Festival de l’Arpenteur, Printemps des poètes, Les Arts du récit, Café Littéraires de Montélimar, Bibliothèques et médiathèques en Rhône Alpes.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0